Animation

 

Héritière de l’éducation populaire du XIXe siècle, la branche animation se caractérise par la variété et l’étendue de ses domaines d’intervention : activités culturelles et éducatives, activités physiques et sportives, développement d’actions d’insertion, formation, éducation à l’environnement... Elle est régie, depuis 1988, par la convention collective nationale de l’animation.

La convention collective nationale de l’animation (CCNA) règle, sur l’ensemble du territoire, les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises de droit privé, sans but lucratif, qui développent à titre principal :
des activités d’intérêt social dans les domaines culturels, éducatifs, de loisirs et de plein air, notamment par des actions continues ou ponctuelles d’animation, de diffusion ou d’information créatives ou récréatives ouvertes à toute catégorie de population ;
des activités d’intérêt général de protection de la nature et de l’environnement, notamment par des actions continues ou ponctuelles, de protection de la conservation des sites et espèces, d’éducation à l’environnement, d’études, de contributions au débat public, de formation, de diffusion, d’information ouvertes à toute catégorie de population.

Source : convention collective nationale de l’animation, article 1.1

Notre rôle : représenter, accompagner, informer et former les employeurs de l’animation

Adhérer au CNEA, c’est bénéficier d’un conseil juridique quotidien, d’informations permanentes actualisées, d’outils adaptés, d’audits et de suivis juridiques personnalisés, de réunions d’information, mais aussi de formations sur mesure...

Exemples de thématiques abordées :
- la convention collective nationale de l’animation : application pratique et actualités ;
- le choix du contrat de travail et les classifications ;
- l’organisation du temps de travail ;
- la rémunération des salariés ;
- la gestion des absences des salariés (congés payés, arrêts maladie...) ;
- les représentants du personnel et/ou la négociation d’entreprise ;
- les principales obligations de l’employeur ;
- les fondamentaux du droit du travail...

Les dossiers d’actualité

  • La mise en application de la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle continue ;
  • La prévoyance et la complémentaire santé ;
  • L’observation des données de la branche et la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences.

Témoignages

« Nous lisons attentivement la documentation sur la convention collective que nous recevons tous les mois. En complément de cette source « papier », nous pouvons compter sur un interlocuteur du CNEA pour répondre à nos questions. J’apprécie la transparence et la neutralité des propos tenus,
l’absence d’a priori envers les petites associations comme la nôtre. Récemment, j’ai assisté à une réunion d’employeurs animée par le CNEA dans le cadre de la régionalisation. J’ai retrouvé des
personnes avec qui je travaille, mais aussi d’autres employeurs que je ne savais pas affiliés au CNEA.
C’est intéressant de pouvoir échanger avec d’autres responsables ! »

Philippe Tournier, directeur du Comité de quartier Rosemont Saint-Ferjeux

 

« Le militantisme, la proximité et la volonté de construire un modèle économique plus fort, plus serein, et en phase avec les mutations de notre siècle sont les fondamentaux de notre adhésion au CNEA. Dans un secteur comme le nôtre, où association rime souvent avec bénévolat, il est important d’avoir une représentation solide et fédérative. Cette adhésion nous a permis de prendre conscience de notre « famille d’emploi » : celle de l’économie sociale et solidaire. Aujourd’hui, je travaille avec d’autres adhérents comme les Francas, Profession sport et loisirs ou, plus largement encore, le secteur des mutualités ou du médico-social… Il y a peu de temps, cela ne m’aurait pas semblé possible ! Véritable réseau d’échanges et de réflexion, les dynamiques participatives amorcées par le syndicat dans le cadre de la régionalisation sont une réelle opportunité d’ouverture et de compréhension. »

Bouchra Habbache Rezki, directrice de la Fédération musicale de Franche-Comté

Quelques dates

  • 28 juin 1988 : l’animation signe sa première convention collective et devient ainsi une « branche professionnelle », avec son « champ d’activité », ses « partenaires sociaux », ses « accords et avenants ».
  • 1989 : extension de la convention collective nationale de l’animation par le ministère du Travail.
  • 1991 : création de la Commission paritaire nationale emploi formation (CPNEF) de l’animation.

Le CNEA & vous