Sport

 

Avec plus de 47 millions de pratiquants en France, dont 16 millions de licenciés, auprès de plus de 300000 associations, le secteur du sport est en pleine expansion. Amateur ou professionnel, il réunit près de 250 disciplines, chacune ayant ses propres spécificités, et représente environ 110000 salariés. Il est régi, depuis 2005, par la convention collective nationale du sport.

La convention collective nationale du sport (CCNS) règle, sur l’ensemble du territoire, les relations entre les employeurs et les salariés des entreprises exerçant leur activité principale dans l’un des domaines suivants :

  • organisation, gestion et encadrement d’activités sportives ;
  • gestion d’installations et d’équipements sportifs ;
  • enseignement, formation aux activités sportives et formation professionnelle aux métiers du sport ;
  • promotion et organisation de manifestations sportives,

incluant, à titre accessoire, la sécurité de ces manifestations dans le cadre de l’article 11 de la loi n° 83-629 du 12 juillet 1983 ; à l’exception toutefois de celles qui relèvent du champ d’application de la convention collective nationale des centres équestres.

Source : convention collective nationale du sport, article 1.1

Les valeurs du CNEA

Vecteur de lien social, d’échange, d’esprit d’équipe, de tolérance... le sport est un moteur d’intégration républicaine, un moyen de porter des messages de solidarité dans l’effort, de dépassement de soi, mais également de mixité et de laïcité. Loin des projecteurs et des moyens colossaux déployés pour le sport professionnel, le sport amateur, dont les dirigeants sont souvent bénévoles, doit être soutenu, encouragé et défendu. Cela passe par une professionnalisation du secteur sportif et un accompagnement de la mutation de ses emplois, le soutien à un modèle sportif décentralisé et plus local, un modèle permettant le dialogue entre les acteurs sur le terrain, les structures sportives et les élus locaux, voire avec les citoyens directement. Faire ce choix, c’est placer l’épanouissement du citoyen sur le même plan que la carrière du sportif.

Les dossiers d’actualité

  • La mise en application de la loi du 5 mars 2014 sur la formation professionnelle continue, dont le choix de l’Organisme paritaire collecteur agréé (OPCA) ;
  • La prévoyance et la complémentaire santé ;
  • L’égalité femmes/hommes.

Témoignages

« Veille sportive, conseils, formations… le CNEA offre un accompagnement précieux dans un monde en constante évolution. Au-delà des services proposés, nous partageons la même vision et les mêmes valeurs : solidarité, esprit d’équipe, engagement citoyen… Comme l’Affa, le CNEA porte une vision populaire du sport. À l’heure des grandes manifestations sportives, il me semble important de défendre le sport du quotidien, vecteur de lien social et de mieux vivre ensemble. Je me sens clairement représenté en ce sens. Au-delà du football, le CNEA porte la voix des millions de bénévoles du secteur sportif qui travaillent dans des conditions de plus en plus difficiles. »

Éric Thomas, président de l’Association française de football amateur (Affa)

« Je suis bénévole et je ne dispose d’aucune formation en gestion des ressources humaines. En tant qu’adhérent au CNEA, je peux échanger par mail ou par téléphone avec des juristes expérimentés. Avec toutes les contraintes que nous avons aujourd’hui, ce soutien juridique est indispensable !
Ce serait bien que le CNEA mette en place des antennes régionales. La province a elle aussi besoin de contact rapproché ! »

Pierre Autret, président du club Saint-Sébastien Natation

Quelques dates

  • 8 juin 2000 : création de la Commission paritaire nationale emploi formation (CPNEF) du sport.
  • 7 juillet 2005 : signature de la convention collective nationale du sport.
  • 25 novembre 2006 : extension de la convention collective nationale du sport par le ministère du Travail.

Le CNEA & vous